Navigation – Plan du site

Présentation

Claire Riffard et Jean Jonassaint

Texte intégral

1Ce premier dossier de la revue « Continents manuscrits » propose un tour d’horizon des recherches en cours dans le domaine des genèses littéraires en Afrique et dans la Caraïbe. Cela fait cinq ans maintenant que l’équipe « manuscrits francophones du Sud » de l’Institut des Textes et Manuscrits modernes (ITEM, CNRS/ENS) a ouvert un vaste chantier de fouilles dans le champ littéraire africain et caribéen, à la recherche de massifs et d’îlots manuscrits disparus ou en péril. Pour deux objectifs majeurs : exhumer et valoriser. Exhumer, sortir de l’oubli des textes littéraires parfois majeurs, comme ce tapuscrit d’Aimé Césaire, Et les chiens se taisaient, découvert dans une bibliothèque de St Dié des Vosges par Alex Gil, ou bien ces archives de Jean-Joseph Rabearivelo qui voisinaient avec des collections de papillons séchés dans un bureau mal protégé de l’humidité au milieu des vergers et des rizières, ou bien encore ces malles de brouillons entreposées à la hâte dans un garage, une villa à la campagne, et contenant tout le travail créateur d’un Sony Labou Tansi, d’un Ahmadou Kourouma… Valoriser, ensuite, c’est-à-dire découvrir pas à pas, guidés par les traces laissées par l’écrivain, les chemins de sa création ; analyser le processus génétique à l’œuvre, pour ensuite éditer ces fragments, ces avant-textes, ces brouillons témoins du processus de la création, dans des éditions dignes de leur valeur littéraire.

2Les articles de ce dossier portent sur ces deux démarches scientifiques successives, exhumer/valoriser, en tentant un « état des lieux ». Si certains des ensembles littéraires concernés sont déjà bien connus du public (Aimé Césaire, Amadou Hampâté Bâ), d’autres n’ont été que très récemment inventoriés (Sony Labou Tansi, Ahmadou Kourouma, Jean-Joseph Rabearivelo, Jean Sénac…). Les articles du dossier font à chaque fois le point sur la sauvegarde et l’inventaire des documents originaux, pour proposer ensuite des pistes d’analyse scientifique et de valorisation éditoriale.

3À chaque étape, des choix méthodologiques sont nécessaires ; ils sont exposés et motivés par les contributeurs. Jusqu’à la question finale concernant l’édition, c’est-à-dire la restitution de ces données scientifiques au public universitaire. Quelle édition promouvoir ? Certains corpus sont édités sous forme livresque et constituent immédiatement des sommes indispensables, mais aux dimensions écrasantes, fort peu maniables. D’autres seront plus efficacement pris en charge par l’édition électronique, qui repose la question de la circulation à l’intérieur de l’univers d’un auteur – la question de l’hypertexte –, et celle de la variation – comment afficher les différentes versions d’un roman de Sony Labou Tansi ? Dans tous les cas, ces travaux d’édition sont des chantiers ouverts, dont le dossier montre à la fois les enjeux et les difficultés.

4Il est complété par la présentation d’inédits soigneusement choisis et transcrits par des spécialistes du champ littéraire considéré.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claire Riffard et Jean Jonassaint, « Présentation  », Continents manuscrits [En ligne], 1 | 2014, mis en ligne le 22 avril 2014, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://coma.revues.org/228

Haut de page

Auteurs

Claire Riffard

ITEM CNRS-ENS

Articles du même auteur

Jean Jonassaint

Syracuse University, USA

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Continents manuscrits – Génétique des textes littéraires – Afrique, Caraîbe, dispora   est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Institut des textes et Manuscrits modernes (ITEM)
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Logo École normale supérieure
  • Logo Labex TransferS
  • Les cahiers de Revues.org